Dans le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF), les fonctions de chef du gouvernement et de chef de l'État sont confondues, et ce jusqu'à l'adoption de la constitution du 27 octobre 1946 et à la mise en place, en janvier 1947, des institutions de la Quatrième République. Pendant ces deux années, cinq gouvernements provisoires dirigés respectivement par Charles de Gaulle (deux gouvernements), Félix Gouin, Georges Bidault puis Léon Blum se sont succédé. 1899 - Émile Loubet Le gouvernement a quatre présidents durant son existence : De Gaulle démissionne le 26 janvier 1946, refusant le retour d'une République parlementaire dont l'assemblée est susceptible de renverser le gouvernement. Le Gouvernement provisoire de la République française, venu d'Alger, assume la réalité du pouvoir sur la partie de territoire métropolitain libérée à partir de la fin de l'été 1944. Gouvernement provisoire de la République française. Ce gouvernement provisoire considéra « illégitime, nul et non avenu » le régime de Vichy qui s'acheva le 20 août 1944, par l’exil du maréchal Philippe Pétain pour l'Allemagne, ainsi que son reliquat, la Commission gouvernementale de Sigmaringen, qui prit fin le 26 avril 1945 par l’arrestation de Pétain. La guerre d'Indochine éclate fin 1946 et ne se terminera en ce qui concerne la France que beaucoup plus tard, avec la séparation du pays entre Viêt-Nam du Nord et Viêt-Nam du Sud, en 1954. L'Assemblée constituante issue des élections est chargée d'instaurer la Quatrième République. Il en sera le chef jusqu'au 26 janvier 1946 où il démissionnera suite à l'instauration d'une République où l'assemblée Nationale peut renverser le gouvernement. Il dispose de l'administration et de la force armée. 1906 - Armand Fallières Honneur et patrie ( ) in French and held by 1 WorldCat member library worldwide Le 9 septembre 1944, une nouvelle composition est annoncée dans laquelle on trouve des personnalités comme Jules Jeanneney, George Bidault qui était président du Conseil National de la Résistance, Pierre Mendès-France, Henry Frenay... Les membres du gouvernement provisoire français sont d'abord appelés commissaires d'États, puis ministres (ordonnance du 4 septembre 1944). Il revient au Gouvernement de « déterminer et conduire la politique de la Nation », suivant l'article 20 de la Constitution de 1958. 1974 - Valéry Giscard d'Estaing Première Restauration : 1873 - Patrice de Mac-Mahon 1974 - Interim d'Alain Poher Le 2 juin 1944, à Alger, le Comité français de la Libération nationale (CFLN), organe politique issu de la Résistanceintérieure et extérieure, prend le nom de Gouvernement provisoire de la République française. Le 13 novembre 1945, l’Assemblée nationale élit le général de Gaulle, à l’unanimité, président du Gouvernement de la République française qui constitue son gouvernement le 21. Cette épuration légale fait suite à une épuration improvisée, conduite à la Libération, et parfois exercée par des résistants de la dernière heure. En juin 1944, le Comité français de la libération nationale devient sous la direction du Général de Gaulle le gouvernement provisoire de la République française.Ce gouvernement rassemble des résistants, de toute tendance et notamment des socialistes et des communistes et se fixe comme objectif la reconstruction de la France. 1944 - Général de Gaulle Le Gouvernement provisoire et la Quatrième République (1944-1958) Partager. Et Lamartine, acclamé par le peuple de Paris rassemblé place de l’Hôtel de Ville, peut d’ores et déjà le proclamer : "Le gouvernement actuel de la France est le gouvernement républicain !" Territoire de la République française en vert foncé, de ses protectorats en vert intermédiaire et des territoires allemands et autrichiens occupés par la France en vert clair. 20 août 1944 - Pétain est emmené en Allemagne. Le GPRF est reconnu comme tel par les grandes puissances (Royaume-Uni, États-Unis, URSS, Canada) le 23 octobre 1944[10]. 3 juin 1944 – 27 octobre 1946(2 ans, 4 mois et 24 jours). La liste des onze membres du gouvernement provisoire de la République est ainsi dressée le soir même. Après la promulgation de la Constitution de la Quatrième République le 27 octobre 1946 et jusqu'à ce que l'ensemble des organes de celle-ci soient mis en place, c'est-à-dire jusqu'à l'élection de Vincent Auriol à la présidence de la République le 16 janvier 1947, on entre dans une période de transition généralement rattachée à la Quatrième République mais où subsistent certaines des institutions provisoires. La loi constitutionnelle du 2 novembre 1945 fonde ce régime politique républicain. 1932 - Albert Lebrun, Gouvernement provisoire de la République française : Le 2 juin 1944, à Alger, le Comité français de la Libération nationale (CFLN), organe politique issu de la Résistance intérieure et extérieure, prend le nom de Gouvernement provisoire de la République française. 15 août 1944 - Débarquement en Provence. : 3 juin : création du gouvernement provisoire de la République française. Il est aussi à l'origine de plusieurs mesures destinées à redresser le pays et à améliorer la vie des français après la guerre : C'est également le Gouvernement provisoire français qui accorde le droit de vote aux femmes par le décret d'avril 1944. Le premier gouvernement Charles de Gaulle fait partie des gouvernements provisoires de la … 1959 - Charles de Gaulle sigle de Gouvernement provisoire de la République française Charles de Gaulle Charles de Gaulle Gouvernement qui se substitua, en juin 1944, à Alger, au Comité français de libération nationale (CFLN) , et qui, installé à Paris à partir d'août, succéda à l' État français jusqu'au 16 janvier 1947. 1815 - Louis XVIII Il est créé officiellement le 3 juin 1944[6],[7], la veille de l'arrivée du général de Gaulle en Grande-Bretagne, à l'invitation de Winston Churchill, quelques jours avant le débarquement en Normandie[8]. Grande instabilité politique. 1830 - Louis-Philippe Ier, Seconde République : Il est créé officiellement le 3 juin 1944[6],[7], la veille de l'arrivée du général de Gaulle en Grande-Bretagne, à l'invitation de Winston Churchill, quelques jours avant le débarquement en Normandie[8]. 1995 - Jacques Chirac Toutes les oeuvresTout voir; Par musée (204 695) Musée Carnavalet, Histoire de Paris (42 887) Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris (42 561) Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris (18 144) Maison de Victor Hugo - Hauteville House (9 938) Musée d’Art moderne de Paris (4 641) Musée de la Libération de Paris - musée du Général Leclerc - musée Jean Moulin Nom donné au groupe de résistants, unis autour de de Gaulle, qui prend la place du gouvernement de Vichy à partir de juin 1944. À l'approche du débarquement et de la Libération de la France par les Alliés, le Général de Gaulle et les autres membres du CFLN ont comme but d'assurer la souveraineté de la France et de permettre le respect de l'égalité républicaine sur le territoire national. Le 19 avril 1946 l'Assemblée constituante adopte un premier projet de constitution soutenu par la majorité de gauche et dénoncé par les centristes et la droite. O Governo Provisório da República da França (Gouvernement provisoire de la République française ou GPRF) foi um governo provisório que ocupou a França de 1944 até 1946. C'est le 23 octobre 1944 que le GPRF a été reconnu officiellement par les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l'URSS – il l'était de facto depuis juillet. Le nom utilisé pour le régime de cette période au-delà du seul gouvernement est ainsi une métonymie du type de gouvernement en exercice en attendant la promulgation d’une nouvelle constitution. Il se substitue au Comité français de Libération nationale (CFLN) créé un an plus tôt et a pour but d'organiser les pouvoirs publics et le gouvernement de la France après la libération du territoire français. Information. Le deuxième, il est le dernier président du conseil de la IV ème République de juin à décembre 1958. Moi-même suis le président du Gouvernement de la République. Gouvernement provisoire de la République française [GPRF] : Gouvernement créé en 1944 par le général de Gaulle et des résistants afin de diriger le pays une fois le régime de Vichy renversé, en attendant la rédaction d’une nouvelle constitution. Il a refusé aux communistes les portefeuilles de l’Intérieur, de la Défense et des Affaires étrangères. L’article premier indique l’objet de l’ordonnance : juger les infractions commises entre le 16 juin 1940 [ 2 ] et le moment de la Libération , en vertu des lois en … 1824 - Charles X, Monarchie de Juillet : 1913 - Raymond Poincaré Première République : 1815 - Napoléon II, Seconde Restauration : Après la libération de Paris le 25 août 1944, le GPRF s'installe dans la capitale le 31 et gouverne la France jusqu'à l'adoption d'une nouvelle constitution. (Gouvernement provisoire de la République française) » Gaulle, Charles de Militaire et homme d'État, Charles de Gaulle est une figure majeure du 20 e siècle. Le général de Gaulle refuse alors d'accéder aux demandes de ceux, dont Georges Bidault alors président du Conseil national de la Résistance, qui le pressent de « rétablir la République », leur signifiant qu'elle n'avait jamais cessé d'exister car ayant toujours considéré « l’État français » comme illégitime[3] : « La République n'a jamais cessé d'être. Le régime de Vichy prend fin de fait en août 1944, lors de la Libération de la France. Pour parer ce danger et malgré la mauvaise volonté du CNR et des communistes, le GPRF s'efforce d'incorporer ces troupes à l'armée régulière. Au total l'épuration aurait touché environ 10 000 Français et son bilan est controversé ; bien que certains responsables politiques et intellectuels collaborationnistes aient été jugés et condamnés, de nombreux collaborateurs de l'industrie, de la police, de la gendarmerie, de l'administration et de la magistrature furent peu inquiétés. Empereur - Louis-Napoléon Bonaparte, Troisième République : 1814 - Louis XVIII, Cent-Jours : Le droit de vote ayant été accordé aux femmes, le 21 avril 1944, par le Comité français de la Libération nationale et confirmé par l’ordonnance du 5 octobre 1944 sous le GPRF, elles vont aux urnes pour la première fois lors des élections municipales du 29 avril 1945. 2007 - Nicolas Sarkozy Par ailleurs les organisations issues de la Résistance disposent d'éléments armés pouvant être utilisés par les communistes dans l'éventualité d'une révolution (FFI, COMAC, milices patriotiques). Le 20 janvier 1946, Charles de Gaulle démissionne, en désaccord avec le projet de constitution et les ministres communistes. 2017 - Emmanuel Macron. Ces commissaires se heurtent parfois aux comités locaux de la Résistance (CDL), qui regimbent à céder un pouvoir acquis de facto à la suite de la Libération, en particulier dans les territoires libérés par la Résistance (Sud-Ouest, Savoie…). D.B. « Gouvernement Provisoire de la République Française » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior, Gouvernement provisoire de la République française, Gouvernement Provisoire de la République Française, http://mjp.univ-perp.fr/france/co1944.htm, http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/legislatures-CFLN-Gouvernementprovisoire-et-constituantes.asp, https://fr.vikidia.org/w/index.php?title=Gouvernement_Provisoire_de_la_République_Française&oldid=1407152, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0.